Skip to content

Transports in Île-de-France. Les pistes envisagées pour éviter un cross Navigo “à 120 euros”

Des pistes de financing du transport de réseau francilien ont été données lors des assises d’IDFM mondi 23 janvier 2023. (©OK / actu Paris)

« Si nous ne faisons rien, le cross Navigo It will likely be at 120 euros », if you’re involved on January 20, 2023 within the colonnades of 20 Minutes le vice-president ecologiste d’Île-de-France Mobilités (IDFM) David Belliard. after the worth enhance of 12 % du prix du cross Navigo decidée fin 2022 à la suite de semaines de remous mediático-politiques, IDFM a decidé de convener, mondi 23 janvier 2023, des assistes du financement des transports pour les années 2024-2030.

Augmentation du versement mobilité des entreprises, de la contribution des collectivités ou de la taxe de séjour pour les touristes: la journée de débat a été l’event de donner des pistes pour faire face au besoin enorme de financement d’IDFM.

Cinq axes pour de nouvelles ressources pour Ile-de-France Mobilités

S’il ya bien un level sur lequel s’accordent tous les acteurs du réseau de transports en commun en Île-de-France : il faut trouver des supplementary funds pour payer la mise en place d’une offerre «appreciable». Extra feedback?

« Il est hors de query de faire payer les usagers benefit », assured the president of IDFM Valerie Pecresse. Les assises organisées au siège audonien d’IDFM ont permission to pose sur la desk différentes pistes pour faire face à des financements qui seront en augmentation de 800 million euros in 2024 with the arrival of the Grand Paris Categorical (GPE).

Goal: about going to a plan sérieux d’ici avril 2024 avant le projet de loi finance.

Will you see a contribution plus essential from corporations?

Specialists et élus ont eu la parole toute la journée pour échanger autour de leurs idées pour financer le réseau, dont le price range actualuel s’établit à 10.8 billion euros. Pres de la moitié de ses ressources provient du versement mobilité dont s’acquittent toutes les entreprises de la región de plus de 10 salariés.

Movies : in the mean time on Actu

pour la maire de Paris Anne Hidalgo, une partie du financing toujours plus essential du réseau francilien doit passer par l’augmentation de ce versement mobilité. « Ne restez pas recroquevillés comme ça. Il faut accepter une augmentation du versement mobilité. Les entreprises ont un rôle à jouer, de manière équilibrée », a declared l’édile.

A proposition qui n’a, with out shock, pas emballé the consultant francilien du MEDEF. “Our intention is to protect our competitiveness, we contemplate that we pay not our half”, declared Daniel Weizmann. « Il serait logic que les entreprises voient augmenter leur taux de versement mobilité », a cependant addressed the president of the IDFM allant dans le sens d’Anne Hidalgo.

Baisse de la TVA et hausse de la contribution des touristes

L’édile a également mis sur le devant de la desk la attainable taxation dite « Amazon » où l’idée serait de mettre en place une eco-contribution Sur les distributions de colis. A proposition qui pourrait, selon Valérie Pécresse, rapporter plus de 100 million euros à IDFM if she is mise en place.

The TVA ban Sur les titres de transports à 5.5% (she is at present à 10%) est également l’une des propositions qui est income plusieurs fois de la half de la gauche et de la droite dans le however stabilizer les funds. Une measure qui couterait 400 million euros at l’État et that the presidente du gestionnaire semble privileged. « L’État a le pouvoir de baisser de plusieurs thousands and thousands d’euros l’addition d’Île-de-France Mobilités », assuré Valérie Pécresse.

One different piste sérieuse qui paraît convaincre la presidente d’IDFM, mais aussi Anne Hidalgo, n’est autre que la « surtax of sejour » pour les visiteurs de la capitale. « Les vacationers ne contributor que faiblement au coût de leur voyage », at-elle précisé.

«Il faudra taper partout», a conclu le professeur emérite au laboratoire aménagement économie et transports Yves Crozet. « Il va falloir jouer sur plusieurs tableaux », assène-t-on.

Valérie Pécresse takes a tour of l’État

Aucun moyen de financement distinctive ne semble en effet se dessiner. « La pente est raide, il ya un financement à gérer », declaré Valérie Pécresse qui a une nouvelle fois appelé le gouvernement à « declare the railway emergency » et à grantner massivement le réseau de transports.

Financer les besoins du réseau present, “j’en fais mon affaire” assures Valérie Pécresse: ce sont les nouvelles lignes, destinées à terme à transporter quatre thousands and thousands de voyageurs supplémentaires d’ici 2030, qui coûteront jusqu’à 1.6 billion euros par an en plus à IDFM qui l’inquiètent.

Pour elle, l’État pourrait prendre à sa cost pas moins de 700 million euros en réduisant certaines dépenses qui incombe à la région. « L’effort specifique pour l’Île-de-France est nécessaire », to assuré le minister cost des Transports, Clement Beaune, rappelling that “the tax is ne résout pas tout”.

If no quantity of help isn’t communicated by the federal government, Clément Beaune has introduced the mise en place d’une mission d’experience qui devrait être redue en mars 2023 pour obtenir, d’ici l’été, une « trajectoire de financement pérenne ».

This week, there’s a tour of the horizon of city traits with the e-newsletter “Vis ma ville”. Inscrivez-vous par ici, c’est gratuit !

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Paris dans l’espace Mon Actu. In a single click on, after registration, you and retrouverez toute l’actualité of your favourite cities and types.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *