Skip to content

Plan d’actions du CRT 2023 – François de CANSON defends optimistic tourism » La lettre économique et politique de PACA

The president of the Comité Régional de Tourisme went to battle towards basching tourism.

On the weekend of the grand assembly consecrated to the urgency of adaptation to climatic modifications, who gathered greater than 1,000 euros on the Palais du Pharo in Marseille, François de Canson introduced the Motion Plan of the Comité Régional de Tourisme a l Marseille-Provence airport. A sequence qui s’inscrivait dans celle organisée, un mois auparavant, cuand les acteurs du tourisme, réunis autour d’Olivia Grégoire, la ministere du Tourisme, avaient hammered leur volonté de la nécessité d’un tourisme pragmatique et positif.

DEBATS SANS FIN

Sur ce file, François de Canson vigorously defends his convictions: « Je suis épuisé des débats sans fin sur l’inutile et l’accessoire, sur les échanges houleux sur la sémantique idoine à utiliser, on dit sturdy, responsable ou vertueux? C’est quoi la différence entre sur-tourisme, sur-frequentation, hyper-frequentation ?

Je suis mortifié par cette posture à la mode du tourisme bashing, c’est le dernier vocable à la mode, le nouveau idea dans le vent qu’il convient de décortiquer when on est sociologue, chercheur, journaliste ou un peu les trois à la fois. Nous avions le plane-bashing, rappelons-nous une COP pas si lointaine et l’apparition des mouvements kind Greta Thunberg, le cruise-bashing automobile c’est easy de taper sur les bateaux de croisière en fermant les yeux sur les pétroliers et prices qui croissant en parallele. After which I ski bashing with the tollés on the mechanical ski lifts, the unreal snow, as if our planes did not cross us the demonstration that with out the mechanical ski lifts the mountain financial system s’effondrait in winter ».

Automotive la reply s’agite. Ainsi, dans le dernier Espaces, Jean Baptiste Treboul a rappelé que le sur-tourisme a tendance à se généraliser des lors que l’on n’est plus seul! Et, depuis quelques mois, les professionnels du tourisme basching s’activent au grand jour ! Il suffit de citer les derniers titres tels que le “Manuel de l’anti-tourisme” de Rodolphe Christin, suivi par les “Désastres touristiques” d’Henri Mora, ou le buzz de l’été avec Laurence Devilairs dans l’Categorical qui s’exerçait sur « Pourquoi il faut interdire le tourisme ? ».

2022, AN ANNE RECORD !

C’est une raison supplémentaire pour le président du CRT de ne pas baisser les bras: « It is easy, you by no means discover me from the Côté du Manche, prônant démarketing et décroissance, prenant un malin plaisir à ne mettre en exergue that the frange noire of our actions, as if seoul le negatif valida la peine et qu’ no optimistic externality doesn’t exist.

Il already aussi une petite musique cachee, an elitisme qui tait son nom, le rejet farouche du tourisme de masse…

Briefly, even when we are able to acknowledge the intérêt of the train, a peu lanceur d’alerte, a peu éveilleur de conscience, nous nous devons de porter aussi la contradiction en pointant les risques de ces prizes de positions répétées. Ce denigrement systematique du tourisme n’a pas de séquence sur la frequentation. Les chiffres sont têtus. A l’échelle nationale comme à l’échelle régionale. 2022 will likely be a document 12 months, flirting with the distinctive outcomes of 2019. In revenge, there’s already a unfavorable impact that vient s’agréger aux autres causes of désaffection des salariés du secteur. Là, où il n’y a pas d’écho sur la frequentation, il y en a un côté emploi. Une seule réponse à cela, I’ll construct a optimistic tourism, in parler, désacraliser la sempiternelle dichotomie qui voudrait le voyage vertueux et le tourisme aux externalités négatives ».

In truth, accompanying the prize of conscience and creating an financial system of tourism can solely match the preservation of the setting, of a patrimony, of the inhabitants of a territory. Toute la chaîne du tourisme is an instrument of growth – ​​financial, emotional and psychological – which might contribute as a unprecedented issue to the rayonnement of its nombreux pays dont la France.

DEVELOPPER L’ECONOMIE TOURISTIQUE

Le vice-president de la Région added : « Alors, arrêter le tourisme, comme on peut l’entendre dans la bouche de sure rigoristes ne peut faire sens. The issue is just not with the household of 5 individuals leaving 1er au 15 août dans son mobil-home ou dans le meublé qu’elle a loué en meme temps que des milliers d’autres familles. On ne gommera pas l’A7 par magie, tout comme on ne piétinera pas ce droit aux vacances, cet ancrage social. Le probleme n’est pas le tourisme d’affaires et les grandes conventiones internationales accueillies sur la Côte d’Azur ou à Marseille. Idem avec les 2 million croisiéristes, ou avec les remontées mécaniques ».

When it comes to options, the president of the CRT estimates that the failure is concurrently preventing on two fronts: Tout d’abord, maintenir et developper l’économie touristique. Ensuite, protect notre écrin d’exception et le bien vivre des habitants dont 10% des activs vivent du tourisme.

L’élu insists: « Ce n’est pas moins faire mais mieux faire. Nous avons la likelihood d’être dans une région qui très tôt a placé l’urgence climatique au coeur de ses politiques publiques. In 2017, nous avons anticipated the COP d’avance, le plan climat le plus ambitieux de France, with 30 puis 40% of our finances consecrated à la lutte towards le réchauffement climatique. With the emblematic and identifiable politicians, just like the million bushes, the Guerre du Feu, or the Escales Zéro Fumées gadgets. Our steps are a brand new stage with a 100% local weather finances, with an internationally acknowledged local weather standards ».

Dans tous les dossiers, dans tous les domaines de compétence, the Area will adapt the territory to dérèglement climatique. Après l’accord avec la Première ministere, the Area is turning into the primary pilot area of France sur les questions de planning écologique. L’executif va mener une politique de l’incitation, de l’autorisation et de l’innovation pour faire face à cet enjeu du 21ème siècle. Avec un principe easy: chaque centime d’€ dépensé par la Région devra contribuer à la lutte ou l’adaptation au réchauffement climatique, ou ne pas nuire à cet objectif.

Photograph South Area.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *