Skip to content

Paroles d’un ancien combattant de la Bataille de Dien Bien Phu au Vietnam

The battle of Dien Bien Phu marked the top of the French presence in Indochine. Ca Son, un vietnamen defender du Vietnam libre était aux premières lignes lors de cette bataille historique. Léo-Paul Guyot rencontré la.

Quelques mois après l’obtention de son bachelor en 1949, Ca Son, un amoureux de la langue française s’engagea dans l’armée populaire à 17 ans, et il participa à une opération qui a marqué la fin de la présence française en Indochine , the battle of Dien Bien Phu.

On the finish of the Deuxième Guerre mondiale, France has misplaced its affect due to the victoires de l’armée japonaise current in Asia du sud-est. Ce qui laisse le champ libre aux différents peuples indochinois et aux communistes d’Ho Chi Minh de declarer l’Indépendance et la proclamation de la République démocratique le 2 septembre 1945, le jour de la capitulation japonaise. In March 1946, France signed an settlement with Ho Chi Minh: elle octroie plus d’autonomie politique aux pays indochinois, mais guarantee le retour des troupes françaises.

However the colonial presence devient from plus to plus indesirable, and the tensions enhance quickly, as in témoigne Ca Son:

“The Viet Minh is the title of the patriotic entrance for nationwide well being, in opposition to the French colonization. Alors j’ai participated à ce entrance automotive je suis un patriote un peu como les francs-tireurs français qui se sont battus sous l’occupation allemande.”

Il savait que rentrer dans l’armée allait representer des difficultés unimaginables, comme des privations matérielles mais aussi affectives automotive sa famille se trouvait à Hanoï qui était sous domination française.

“Nous étions très conscientes des obstacles et des horreurs de la guerre, mais nous étions surtout conscientes qu’il ne s’agissait pas d’une guerre entre deux peuples, mais plutôt d’une guerre entre le peuple vietnamien et le colonialisme.”

After a number of guerrilla operations, Ca Son went again 22 years as chef de part of 40 troopers in an operation that marked the tournant of the Indochine struggle.

BrunoLC, CC0, by way of Wikimedia Commons

The Vietminh navy command, led by Basic Giap, determined in 1953 to have a motion of troupes within the north-west of the nation, on the Laos frontier so as to weaken the French maquis.

On the streets of Dien Bien Phu

They’re the French counterpart, Basic Navarre, perceive the technique of their enemies and launch the Castor operation so as to entrepreneur a protection system within the plains of the Thai area so as to destroy the offensive communist, c’est le début de the battle of Dien Bien Phu.

“The battle lasted 56 days officiellement mais cela a lasted about 100 days by automotive and avait des travaux de préparation pour faire des tranchées, des routes, and so forth. Les items étaient sur la chaine de montagnes à l’est de Dien Bien Phu et nous descendîmes dans la vallée pour creuser des tranchées vers le camp retranché depuis fin janvier jusqu’au 13 mars. The primary fight is déroulé dans le secteur Nord.”

On this date, the offensive commenced and the French troupes remarked with stupeur l’incroyable puissance de feu des forces vietminh équipées avec de l’armement sovietique, 17 days plus late, Ca Son et son groupe font partie des 12 000 hommes qui prennent Half à la deuxième offensive pour les collines Dominique 1 et 2, Éliane 1, 4 et 2.

L’horreur du “Verdun de l’Asie”

Sur cette dernière colline, les vietnamiens heurtent à la farouche résistance des français qui est très efficacement soutenue par l’artillerie d’Isabelle.

“The primary fight started at 8 a.m. of the night time and it ended at 5 a.m. of the matin, my firm comprised 120 troopers and officers, at 5 a.m. of the matin and there have been 27 survivors, the remainder of the useless and blessed [..] moi et mes comrades, nous avons interred avec mes mains 100 troopers of our bataillon.”

Les pertes terribles, les combats terrifiants et les tirs d’artillerie incessants ont créé un véritable no man’s land et anéantissent la piste d’aviation qui sert à provisionner les troupes françaises. Ce qui ne tardera pas à l’armée d’envoyer des soldats mais aussi des vivres par parachute qui pouvaient tomber sur la most important des forces communistes.

Vietnamese soldiers attack a French military base
Picture prize lords of the battle of Dien Bien Phu in 1954 et aujourd’hui exposée au musée de Dien Bien Phu

Ca Son se rappelle encore des uncommon moments de silence où il échappait à l’horreur du “Verdun de l’Asie” grâce à de la littérature française qui était envoyée par avion pour le corps expéditionnaire.

“Même dans les tranchées de Dien Bien Phu dans les combats les plus dangereux à 200 mètres de l’adversaire pendant les moments d’accalmie, je lisais un finest vendor de la littérature française qui était Bonjour tristesse de Françoise Sagan. J’aimais beaucoup la tradition française et sa littérature de ella.”

The state of affairs started à être désespérée côté français, the manque de munitions grew to become très préoccupant, and the sanitary state of affairs turned à la disaster.

Affrontement sanglant et des milliers de morts

The ultimate assault is launched the first Mai au Soir and ends the battle of Dien Bien Phu, with a horrible bilan of 8,000 Viet Minh and a couple of,293 French deaths. After the signature du cessez-le-feu, les prisonniers des forces de l’Union française, valides ou blessedés, captured à Diên Biên Phu s’élèvent à 11 721 soldats et seulement 3 290 sont redus à la France dans un état sanitaire catastrophique .

Ca Son quant à lui retrouve sa famille à Hanoï, marked by the battle probably the most feroce of the Indochine struggle, will turn into extra late professor of Russian within the capital.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *