Skip to content

Jean Moiras : “Le voyage m’encourage”

11:40 am – 24 January 2023


The painter Jean Moiras, in his atelier of Montpeyroux (© GB).

Impressed by his voyages to Venise, New-York and Auvergne, the artist presente « 50 years of portray »: a big exhibition on the Galerie Christiane Vallé in Clermont-Ferrand on February 18.

You current an exhibition on the Galerie Vallé sur vos cinquante années de peinture. Avec this galerie c’est une belle histoire d’amour?

From 1963 to 1972, I traveled to Paris as a painter decorateurs sur les décors de cinéma et de théâtre puis je suis revenu en Auvergne pour peindre. Quand vous êtes dans le décor de cinéma, vous n’avez pas d’horaires et pas de temps pour vous. J’ai trouvé une petite maison à Montpeyroux et je n’ai fait que de la peinture. Je peignais depuis tout petit. Puis j’ai eu assez de peinture pour exposer. My premiere exhibition is faite in Paris as a result of there are fait des galeries in Clermont-Ferrand. J’avais trouvé une galerie à Metz et au Luxembourg. Je m’occupais aussi d’organiser les expositions avec une logistique très lourde. J’ai rencontré René Chabannes et il m’a proposed de travailler avec lui. I work with the household after 2010 with the exhibitions at Château de Val quelques années avant. C’est une belle rencontre et une liberté totale pour peindre. On a pu protect les deux galeries et grâce à eux, ils me font exposer à Chicago ou Tokyo ou ailleurs en France comme à La Baule. Ma seule préoccupation, c’est la peinture. J’ai dû faire unites fifty exhibitions with the Galerie Vallé. I’ve made 5,818 work. Cette fois, il and aura 50 tableaux tous à la vente.

Remark faites-vous pour réaliser autant de peintures ?

J’ai travaillé à Paris as a painter decorateur et cela m’a permis de toucher à des types complètement différents. Cela launched the principle. Les peintres amateurs ont énormément d’idées mais ils ont toujours this query: remark je vais faire? Alors que moi je n’ai pas beaucoup d’idees mais je ne me pose pas cette query. Je choisis d’abord un thème et la query du temps de création m’importe peu. Je choisis un thème, je voyage, je fais des centaines de croquis, je rentre à l’atelier et j’agrandis ces croquis. Je les scanne, j’ai une palette avec mes propres matières, j’en pull des esquisses et je passe sur la toile… Mais avant de passer sur la toile, elle est déjà finie pour moi. Tout le travail a été fait avant. Le travail d’exécution ne m’inquiète pas. Je peins par série.

À quel second avez-vous discovered your « model » ?

Si on regarde mon premier livre (Il y en a six NDLR), on a l’impression qu’il ya 12 peintres différents à l’intérieur. Once you démarres as an beginner, you inform your self that each morning is the faut faire that selected de nouveau. Et tu te rends compte que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire. C’est avec la rencontre des Chabannes, que je suis posé me, que j’ai compris dans quelle ligne il fallait aller et ce qui était moi-même. Automobile tu as toutes les influences aussi. On est tous influenced by des peintures, des artists. Pour sortir de tout ça, il faut un peu de temps. This exhibition « 50 years of portray » can also be made for Montrer l’évolution de mon œuvre. From 1973 to 2000, nous avons choisi une certaine coherence automotive il y avait des choses très différentes. De 2000 à aujourd’hui l’évolution se fait en douceur.

Et ce model, quel est-il?

If on devait outline a mode ce serait l’abstraction figurative. Le voyage m’encourage. All of the books quantity 6 are based mostly on the voyage. L’Italie m’encourage beaucoup, j’ai fait 400 tableaux sur Venise, New-York aussi. J’aime beaucoup les espaces lagunaires. After my atelier de Montpeyroux, je vois plus les choses en géométrie qu’en perspective. Je suis en prepare de m’écarter un peu du voyage. Dans le futur, je vais peut-être continuer à travailler sur les choses que l’on ne voit pas. J’aime beaucoup la partie cachee sur terre. La Venise qui s’enfonce sous l’eau par exemple… Ou la ville d’Ys, ville engloutie dans la légende bretonne. J’aime le monde cache, le travail sous terre.

Jusqu’au February 18. 15, rue Philippe Marcombes à Clermont-Fd. Du mardi au samedi 10am-12pm and 3pm-7pm. 04 73 92 06 32.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *