Skip to content

Dave Morissette heureux de s’être rapproché de son fils pendant un voyage de 40 jours à l’étranger


Prochaine vacation spot est le titre de l’émission qui met en vedette Dave Morissette et son fils Zack, 18 ans, à Évasion. Le tandem, qui a visité pas moins de huit pays, a vécu una grande aventure. Père et fils ont ainsi pu se rapprocher à une période charnière de leur vie.

• Additionally learn: Voyez the magnificent photos of Dave Morissette’s ancestral home

• Additionally learn: Dave Morissette s’ouvre sur son entrée dans la cinquantaine


Dave et Zack, le titre dit le bien, vous êtes usually partis à l’aventure!

Dave: oui. On a fait huit pays en plus d’un mois, huit capitales. Ç’a été le enjoyable de partir ensemble. On a choisi nos locations à tour de rôle.

Zack: Nous avons visited des endroits that nous ne pensions jamais voir dans notre vie, telle Istanbul. Je ne savais pas trop remark ça allait se passer. C’était incroyable! J’en parle à mes amis et j’ai encore des étoiles dans les yeux tellement j’ai aimé ça.

D.: Nous avons découvert des pays d’une façon différente. Nous avons rencontré des locaux, et c’était le however. Nous vivions avec eux, nous avons pu nous imprégner de leur tradition. Nous n’avions donc pas l’impression d’être des touristes.


And at-il un endroit où vous souhaitez retourner un jour?

Z.: Oui, je retournerais à Bogota, en Colombia, et ce, malgré la grosse an infection à la gorge dont j’ai souffert. Je me souviens particulièrement d’un jeune de 14 ans; il envoie encore des messages aujourd’hui.

Remark ton pere est-il en voyage?

Z.: It’s simple to dwell. He c’est un gars de gang, toujours de bonne humeur.

Ça fait longtemps que tu es parti de la maison pour jouer au hockey. Ces voyages t’ont-ils permis de te rapprocher de ton pere?

Z.: Oui, c’est sure. I left the home at 13 years previous to go to Sherbrooke as a secondary college pupil. Je ne suis pas revenu vivre à la maison depuis. L’an dernier, alors que j’étais en Alberta, mon pere est venu me voir deux fois. Des voyages pere-fils, nous n’en avions pas vraiment fait, sinon celui de Compostelle.

D.: Moi, je voulais rattraper le temps perdu avec Zack. On voulait partir en voyage. J’ai 50 ans, je ne voulais pas attendre. J’ai fait Compostelle avec mon pere (Allen) et mes deux gars (Zack and Jeremy), et una likelihood que je l’ai fait, parce que mon pere est parti l’année suivante. J’avais donc le goût de partir avec Zack. C’est quelque selected d’être ensemble 24 hours on 24! En voyage, nous avons vécu des choses qui nous ont rapprochés. J’en parle encore avec des frissons.


Combien de temps a dure ce voyage?

D.: Un mois et demi, et nous avons fait pas loin de 40 jours de tournage. Les caméras nous suivaient partout. Je voulais faire vivre this expérience à Zack, qu’il voie à quel level c’est un travail d’équipe de faire un tournage comme celui-là. C’est dur de tourner pendant 12 heures.

Tu as donc appris à connaître benefit ton fils?

D.: oui. Et j’ai vu à quel level il est allumé, intéressé à découvrir plein de choses. Je le dis souvent, Zack est una bonne personne, et ça, ça me rend fier. Dans le hockey, c’est l’enjoyable, il performe, il est bon, mais de le voir agir avec les autres, de voir le respect qu’il a pour tout le monde, ça me rend fier. On parlait à Nancy, ma conjointe, on enchantment son frère de ella, Jeremy, et on vivait de façon intense tout ce qu’on faisait.

Zack, pendant le voyage, you as sûrement dû t’entraîner in anticipation of the brand new season of hockey…

Z.: Oui, je m’entraînais beaucoup. J’avais contributed des poids et un élastique. Parfois, mon pere s’entraînait avec moi.

D.: Sa self-discipline à l’entraînement et sa détermination m’ont impressionné. Il n’a pas manqué un seul jour d’entraînement. En voyage, nous aimons bouger, faire des activités… et on purpose aussi manger! That is the enjoyable of discovering different sports activities, different cultures, different methods of pondering. To Cuba, we have now the prospect to enter the field with the nationwide group. La boxe est l’un des sports activities nationaux là-bas, et de vivre ça avec des jeunes qui n’ont rien, dans de vieux locaux, c’était spécial.

Zack, thanks very a lot for a remark if the hockey jouer carrière passes…

Z.: Je suis à Haliburton, à deux heures de Toronto, dans une équipe junior A. Mon however est d’aller étudier aux États-Unis et de décrocher une bourse pour jouer au hockey. Je suis des cours en ligne et je joue au hockey, ça va tremendous bien. J’ai une belle famille chez qui je loge en pension. Je suis vraiment content material.


Are you going for a day within the Ligue nationale?

Z.: Oui, c’est sûr! Je suis defender gaucher.

Think about a peu, Dave, you are going to converse of ton fils in wheres when he might be a professionnel!

D.: Oui, je l’espere! Ça, ça nous unit aussi. L’an passé, Zack était in Alberta. I resigned from a jouer from a junior hockey group in Québec as a veut étudier. C’est sûr que le hockey unit toute la famille, et Zack sait qu’on l’appuie là-dedans. Dans la vie, je crois qu’il faut avoir des rêves et des passions, et c’est le cas de Zack.

Z.: Toute la famille a plus la ardour des voyages. Maintenant, j’adorerais tellement aller au Japon et continuer d’apprendre sur des cultures différentes. À Istanbul, notatamente, j’ai constaté à quel level la vie des gens là-bas est différente de la nôtre.

Est-ce qu’il est prévu qu’il y ait une seconde saison à ce projet?

D.: Je l’espère, ça va dependre de la disponibilité de Zack! Il parle de la ardour des voyages; Mon plus vieux, Jeremy, a beaucoup voyage. On le suivait partout, when allait à l’université et aussi après. On voyait ses pictures of him, on faisait des FaceTime, et c’est un peu ça qui s’est poursuivi pendant notre voyage, à Zack et moi. C’était vital qu’on reste unis à travers tout ça, parce que je partais pour plus d’un mois, je laissais Nancy à la maison, alors que mon autre gars était en Alberta.

Que retenez-vous de votre expérience et des tournages?

Z.: Ç’a été de loin la plus belle expérience de ma vie, et j’ai vu des choses que je n’aurais jamais pensé voir. C’était cool de me lever le matin et de voir de tremendous beaux endroits. On a tripe ensemble, mon pere et moi.

D.: L’accueil qu’on a reçu a été incroyable, les gens étaient tellement bons pour nous! After a couple of days of voyage, I do not really feel like a vacationer anymore. However, je dois l’admettre, je réalise aussi qu’on est bien au Québec.


Quel a été le second le plus fou du voyage?

Z.: Il y en a tellement eu! À Cuba, on est allés voir, entre autres, une partie de baseball et on ne s’attendait vraiment à rien. Je suis allé m’asseoir avec des filles, et il y en a qui m’a suede en mariage durante le match!

D.: In Turkey, Zack a fait de la lutte dans de l’huile d’olive, c’est un sport là-bas. Pour moi, ç’a été le second où il a été le plus courageux, parce que les gars devant lui étaient vraiment en forme.

Z.: On est souvent sortis from our consolation zone pendant le voyage. Je suis suis suis me, comme dans le cas de la lutte, si j’allais avoir l’event de refaire ça un jour.

D.: Zack a raison, we sommes vraiment sortis from our consolation zone, et ce n’était pas toujours évident. J’espère que des personnes, après avoir vu l’émission, will determine them aussi de se lancer dans une aventure avec leur père, leur fils, leur mère, leur fille. Pour nous, ç’a été extraordinary. J’ai aimé recontrer des gens qui aimient ce qu’ils faisaient, ça m’impressionne tout le temps. Dans bien des cas, ce sont des gens qui n’ont pas grand-chose, mais qui vivant leur ardour.


Photograph : SEBASTIEN SAUVAGE / TVA

Ton fils a beaucoup aimé Istanbul. Toi, qu’as-tu préféré, Dave?

D.: L’endroit qui m’a le plus marqué a été le continent africain. C’est utterly totally different; les paisages et aussi la façon de penser des gens m’ont marqué. With out this situation, by no means je n’aurais eu la likelihood d’aller dans ce coin du monde.

Prochaine vacation spot It’s broadcast on the Évasion chain, on Monday, at 9:00 p.m.

• Additionally learn: A brand new anime launch by Dave Morissette

VOUS AIMEREZ AUSSI : 10 stars proprietaires d’une île privée:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *