Skip to content

[Bordeaux Tasting] The winemakers font voyager – [Bordeaux Tasting] Les winemakers font voyager

Pendant Bordeaux Tasting, two stands of “winemakers” permit guests to find all the variety of vignoble Bordelais seen by the prism of consultants: Œnoconseil et Derenoncourt Consultants. Un petit voyage concentré, qui s’aventure même au-delà des frontières girondines.

Sur le stand Œnoconseil, l’œnologue Antoine Médeville et son équipe offernt aux visiteurs un parcours dégustatif à travers les terroirs du Médoc, en présence de plusieurs producteurs venus présenter leurs vins sur le stand. Benjamin Richer de Forges vient ainsi parler du chateau La Tour de By, qui es depuis quatre générations dans la même famille. 60 hectares in AOC Médoc (115 hectares au whole, en ajoutant les autres propriétés) délivrant des vins figurant parmi les très bons rapports qualité-prix du Bordelais, autour de 20 € TTC la bouteille. Le millésime 2019 affiche un beau classicisme de cabernet sauvignon dominant, élancé, à l’élevage fondu. In a register plus tough, « viril mais appropriate », he chateau cissac 2018 in appellation Haut-Médoc (proprieté de 65 hectares dans la même famille depuis cinq générations, située au croisement de Pauillac et Saint-Estèphe) affiche une jolie droiture et une trame traçante, relieved by a sure « grip » of tannins qui lui va good. Laurent Saint-Pasteur, directeur method, assured the administration of the property after 20 years plus, accompanied by Œnoconseil after 2012. On half ensuite à Moulis pour déguster l’une des stars de l’appellation, he chateau maucaillou – dans la famille Dourthe depuis 1929. Accompagné depuis 2018 par Œnoconseil, et justement c’est le millésime présenté aujourd’hui, an assemblage 51% cabernet sauvignon, 42% merlot and seven% petit verdot, all balanced between a fruit mûr, Réglissé, gourmand and a matelas tannique de belle définition (prix TTC between €20 and €25). À Saint-Julien, la famille Saintout (également propriétaire du côté de Saint-Laurent-Médoc) veille depuis au moins 1640 sur le chateau La Bridane, 15 hectares pheasant partie des rares crus non classés de l’appellation. Une pépite, donc, au prix très accessible (surroundings €25-30) and qui mérite d’autant plus d’consideration qu’une new era, incarnée par Pierre et Noëlie Saintout, est aux manettes depuis peu, bousculant les habititudes, développant l’œnotourisme et s’attachant même depuis cette année à produire une cuvée parcellaire that l’on a hâte de découvrir. In attendant, the millésime 2017 de La Bridane poster has a fantastic droiture en bouche, a sure distinction within the texture, with a nice fraîcheur and a three-saint-julien digestibility. Notably, the Saintout household additionally planted 40 chardonnay ares within the Médoc, for a vin blanc manufacturing confidante. Avec La Bridane, l’un des plus anciens shoppers d’Œnoconseil est le Chateau Haut-Marbuzet, irreplaceable pépite of Henri Duboscq in appellation Saint-Estèphe. Une valeur sûre qui se retrouve dans le millésime 2018, pulpeux à souhait.

The opposite stand « winemaker » de this onzième édition de Bordeaux Tasting est celui de Derenoncourt Consultants, dont l’équipe est venue en pressure ce week-end pour présenter cinq proprietés déclinant à chaque fois plusieurs millésimes. The event of se balader dans le vignoble bordelais mais aussi au-delà. sure Domaine Belmont, in PGI Lot, présente sa cuvée Montagne et sa cuvée Dolmen en blanc (two interpretations of chardonnay on totally different sols, plutôt caillouteux or plutôt argilo-marneux, nous avons eu aujourd’hui une préférence pour le second qui semblait présenter un meilleur equilibre between gras et salinité) ainsi qu’un rouge 2018 100% cabernet franc, centré, poivré et sapide, signed pair of fins amers in finale (€24). Côté bordelais, l’équipe Derenoncourt illustre are savoir-faire aussi bien chez un Cru Bourgeois du Médoc comme Chateau de Malleret (2015, the primary thousandth accompanied by the “workforce”, poster a jolie mâche concluded by a vanilla contact, however 2020 will reveal extra treasured within the éclat aromatique and the definition tannique) that chez une pépite de Fronsac comme Chateau La Rousselle (in 2016 as in 2018, the ne faut pas passer à côté de ce vin de lieu signed by an impeccably mûre matière, toned by the minerality of a grand model terroir, or encore a Grand Cru Classé from Saint-Émilion comme Chateau Le Châtelet (Suivi par Derenoncourt after 2019, this dernier deployant a creamy parfum, sensuous, tandis that 2020, plus concentrated, demand encore de l’attente). Lastly, this experience has returned from the coast of Châteauneuf-du-Pape où le chateau Gigognan en bénéficie depuis 2017. Sur le Clos du Roi, cuvée 70% grenache, 20% mouvèdre and 10% syrah, the steadiness between maturité sudiste and travail sur la texture en bouche et la préservation de la fraîcheur est déjà intéressant dès le premier millésime , mais l’on discerne une très forte montée en development sur le 2019, plus ciselé et racé, bénéficiant d’une rénovation de l’util method et d’une half de vendange entière.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *