Skip to content

At campsite 4 étoiles, the bugs are welcome

L’hôtel de plein-air du Phare, situé aux Portes-en-Ré, joue à fond la carte de la biodiversité. A totally assumed advertising and marketing place, which additionally advantages from nature. Reportage.

De l’extérieur, l’hôtel de plein-air Le Phare resemble à beaucoup de campsites : un mur de clôture blanc, un grand portail et un chemin d’accès bitumé. A l’entrée, un bâtiment d’accueil, un restaurant et une piscine dans le prolongement. Classique. Il faut s’enfoncer un peu plus loin dans les 7 hectares du tenting, situé route du Fier à la sortie des Portes-en-Ré, pour comprendre la révolution en cours. Ici, toute la partie paysagère a été imaginee pour laisser le plus de place à la biodiversité. « Même si nous sommes sur un lieu touristique, nous ne voulons pas couper ce lieu de l’espace naturel d’exception qui l’entoure. Il n’y a qu’à regard autour, c’est juste fabuleux », s’enthousiasme François Flies, jardinier-paysagiste du campsite. Positioned on the sting of the marais, among the encaburres of the Lilleau des Niges nature reserve, the campsite Le Phare can be near the seashores of La Loge et de la Redoute. Labellisé refugee de la Ligue de safety des oiseaux (LPO), le website accueille régulièrement, au milieu des touristes, de nombreuses espèces d’oiseaux: rouges-gorges, mésanges bleues, charbonnières et à longue queue, roitelet triple-bandeau, râle d ‘eau, variable buses… « Nous avons même eu un couple de Moyens-Ducs avec trois petits en mai dernier », confides François Flies.

Initially, the campsite du Phare, previously La Windfall, was a cultured campsite, accueillant campeurs et mobil-homes sur ses plotles arborées. When it’s racheté in 2016, having lately joined the Assortment Rivages group, the Phare is positioned above the “atmosphere” creneau, which is a household clientele in excessive revenue, notably within the north of Europe. « On a presque autant d’habitants que dans le village des Portes. Notre volonté a donc été de s’integrer dans le website plutôt que de s’imposer », explains Sébastien Delbreil, directeur du Phare.

An edible forest

The go to debuted for the parking zone, handled in mélange « terre-pierre » pour le rendre perméable à l’eau de pluie. Une petite noue, creusée sur toute la longueur et plantée de roseaux, permet de cueillir les eaux de ruissellement et de les conduire jusqu’au réseau pluvial. This area is a focus of practices impressed by permaculture and agroforestry. Sur cette frange du campsite, en bordure de marais, François Flies a completely redonné vie au sol, initially très pauvre, grâce à un paillage réalisé à partir des déchets verts du campsite: depuis quelques mois, un humus s’est formedé, offrant un favorable terrain à la vie souterraine. « C’était un no man’s land inutilisé. J’ai thought that c’était l’endroit idéal pour créer une forêt edible, automotive il ya cette haie vive qui l’abrite des vents d’ouest ». C’est donc ici qu’il a planté avec ses équipes un verger, composé de poiriers, abricotiers, nashi, amandiers, pruniers, cognassiers et autres figuiers. Au milieu des différents arbres fruitiers, le jardinier cultiva des framboises, des cassis, des baies de goji, des akebias, des baies de mai, des myrtilles, ainsi que plusieurs herbes aromatiques como la menthe, la sauge, l’oseille, le romarin …Pour separate this edible forêt du parking, il a construit avec ses équipes une haie sèche aussi ingénieuse qu’esthétique, qui permet de come stocker una grande partie des branches récupérées sur le website lors des opérations de taille et d’élagage. « This can be a lodge à insectes complètement naturel. A la longue, les oiseaux will déféquer, ce qui va creer une sorte de compost, et des graines vont tomber dedans. Dans 10-15 ans, this haie seche will turn into une haie vive ». Prochainement, François Flies a l’intention d’installer au milieu de ce verger des ruches, afin d’assurer la pollinisation des fleurs et de produire le miel du Phare…

© Mathieu Delagarde – Les mobil-homes, dissimulés derrière des bardages en bois, s’intègrent dans un “décor” artificiel rappelant les arrières-dunes de l’île de Ré.

Nids à hérissons

Le lengthy du chemin de la plage, qui mène directement à La Loge, tout a été pensé pour attirer les petites bêtes: plantes mellifères pour les butineuses, fenouil pour les papillons et herbes folles. Le fauchage est tardif, afin d’offrir aux insectes des ressources dans la durée. Ces tas de bûches de bois ne sont pas merely decoratifs: il s’agit de refuges pour les hérissons. In the identical means, the stones recovered from the campsite are systematically used for believers of petits murets, lieux de refuge for les petits insectes, les gastéropodes et autres lézards. Ici, chaque espace a été pensé pour favoriser la biodiversité, à l’picture de l’espace de jeux pour enfants. Sous l’accrobranche, François a fait de cet espace a priori sans intérêt un jardin sec, un peu sur le modèle des toitures végétales, qui apparel lézards, sauterelles et les abeilles. Among the many cell houses, hid by a wooden fence and luxuriant vegetation, the choix s’est porté sur des plantes tailored to the sécheresse et au sel, à l’picture du filao, tree three résistant qui a l’autre benefit de fixer l’azote. Entre les allées, jamais bitumées, des tonnelles naturelles permettent de créer des puits de fraîcheur, et des troncs de bois flotté, récupéré sur les plages alentours, ont été posés ici ou la pour offrir des abris aux insectes. Particulièrement étudié, ce “décor” artificiel rappelle les arrières-dunes de l’île de Ré tout en proposing an ecological curiosity. « Nous avons carte blanche de la dirección, à situation que ça soit à la fois esthétique et utile pour la biodiversité. Nous disposons d’un finances très necessary. C’est vraiment le paradis du jardinier », commented François Flies.

“Spots” à chauve-souris

Sur les zones basses (et inundables) du terrain, François Flies laisse le chiendent proliferer, automotive il a l’avantage d’absorber l’eau et de rester vert all l’été, même en période de sécheresse. «Ne pas tondre, c’est parfois considéré comme sale, pas propre. Pour moi, il n’y a pas de mauvaises herbes, il ya seulement des herbes utiles et inutiles ». Pour les jardiniers, l’entretien régulier du website vise surtout à contrôler le milieu et l’empêcher de trop se refermer sur lui-même. « Il ya beaucoup de travail de taille, mais pas de taille au cordeau », commented the gardener. Some thirty niches à mésanges ont été accrochés dans les pins, chênes, acacias et autres saules-pleureurs. Grandes consommatrices de chenilles processionnaires, les mésanges charbonnières vont permettre de réguler cet insecte qui s’attaque aux arbres. D’autres nicheirs, pour les hirondelles et les huppes fasciées, complètent cet « accueil » des oiseaux. Un peu plus loin, sous la toiture d’un sanitaire, François a repéré il ya quelques mois un « spot » de chauvesouris, pour lesquelles il a installé des nicheirs. « La chauve-souris is a petit mammifère très utile, puisqu’elle mange between 6000 and 7000 moustiques per evening ».

In different phrases, the Phare a fait appel à l’affiliation oléronaise Terre d’Eveils, with a view to perform a diagnostic pour composter sur place the biggest partie des 14 tons of déchets produced yearly by the positioning. « L’idee est de composter tout ce qu’on peut sur place. Cela nous permetra in outre de faire des économies »commented François Flies. In the identical spirit, the campsite is en practice d’installer des compteurs OCell, permettant de suivre très précisément les consommations d’eau et d’électricité. Là encore, écologie rhyme with pragmatism and low power payments. A en croire le directeur du website, ce n’est que le début. « Notre goal n’est pas d’obtenir des labels, mais de faire des choses concrètes. Dans les prochaines années, nous irons beaucoup plus loin dans cette démarche… »

© Mathieu Delagarde – Cette haie sèche a été réalisée avec les déchets verts du campsite. A la fois esthétique et écologique, she affords
a refuge for the bugs, et se
Transformera avec le temps en haie vive.

mathieu delagarde

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *